Facebook

MDPH

OBTENIR UNE PRISE EN CHARGE À 100% ET DÉPOSER UN DOSSIER AUPRÈS DE LA MDPH

    – le 100% :Après le diagnostic de votre enfant, son neurologue doit remplir une demande de prise en charge à 100% pour une ALD (affection de longue durée) que vous adresserez à votre caisse d’Assurance maladie.L’ensemble des actes médicaux (bilans sanguins par exemple), des médicaments se rapportant à la maladie sera pris en charge. Attention toutefois, ce ne sera pas forcément le cas des interventions des professionnels en libéral (ex : orthophoniste, psychomotricien).Pensez à bien vous renseigner avant les prises en charge.L’ALD est attribuée pour 5 ans, il faut donc penser à la faire renouveler. 

     – Le dossier MDPH :Le dossier est à retirer auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Ce dossier se compose d’un certificat médical à télécharger ici  et d’une partie administrative à télécharger ici (vous allez devoir établir une liste de toutes les dépenses imputables à la maladie, l’embauche d’une aide à domicile, l’achat de couches, d’une poussette spécialisée, de matériel de rééducation…).La reconnaissance du handicap par la MDPH s’accompagne d’un taux d’invalidité qui donne lieu à différentes prestations et conséquences :•Une allocation de base, l’AEEH (allocation d’éducation d’enfant handicapé), un complément, en fonction des dépenses réelles ou bien une PCH (prestation de compensation du handicap).•Une conséquence fiscale : l’attribution d’un taux d’invalidité égal ou supérieur à 80% et de la carte d’invalidité ouvre droit à une demi-part sur l’impôt sur le revenu.En fonction du taux d’invalidité, vous allez pouvoir également faire une demande pour :•Une carte d’invalidité (permettant de ne pas faire la queue, de bénéficier d’une place assise prioritaire, de tarifs spéciaux, voire de la gratuité dans certains transports ou musées…) si le taux est  supérieur ou égal à 80%.•Une carte de stationnement pour utiliser les places de stationnement réservées.•Une AVS (auxiliaire de vie scolaire). 

      – Attention :Les décisions de la MDPH sont prises pour une durée déterminée. Il va donc falloir régulièrement refaire le dossier. Il ne faut pas hésiter non plus à solliciter vous-même une révision de l’AEEH si la situation évolue (baisse ou arrêt de l’activité professionnelle).Pour réaliser ces démarches, vous pouvez  solliciter les assistantes sociales (hôpital, CAMSP, école ou IME). 
         – QUELS RECOURS ?Parfois, les décisions de la MDPH peuvent vous sembler en dessous de vos besoins réels.Il ne faut pas hésiter à faire un recours gracieux. Vous pourrez alors être amené à rencontrer le personnel de la MDPH. Votre dossier pourra être revu en commission. Sachez que vous avez le droit, et même intérêt à y assister avec votre enfant, car rien ne vaut parfois la réalité de votre vécu. Vous pouvez aussi vous faire assister par une association de votre choix ou parmi celles qui siègent dans les commissions.En cas de désaccord perdurant, vous pourrez saisir un médiateur.

Ou trouver la MDPH le plus près de chez vous: 
http://www.mdph.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=101&Itemid=79

in commodo id, eget vel, accumsan lectus